mardi 19 mai 2015

"C'est un Monsieur"

Il y avait eu un "visage" dessiné dans la purée, il y a plus d'un an. Puis plus rien. Dessiner des bonhommes ne l'intéressait visiblement pas, et nous ne voyions aucun intérêt à l'encourager à en dessiner juste parce que les fameuses "listes de compétences" disaient qu'à son âge il devrait pouvoir le faire... (d'ailleurs c'était visiblement le cas, il pouvait mais n'en avait pas envie)

Le 1er mai, nous avions cru voir l'esquisse d'un "bonhomme tétard", dessiné à la craie, et reproduit pas moins de 3 fois de suite, trait pour trait.

Puis le 2 mai, il a minutieusement pris et organisé ses morceaux de pelure de courgette, comme ça sans rien dire :) et d'expliquer ensuite, une fois qu'il avait fini: "C'est un monsieur.  C 'est un monsieur que j'ai représenté. Là c'est le bras, et là c'est le doigt", "en dessous c'est un animal"
Pour une première, c'est très complexe et détaillé je trouve.
Dommage, je n'ai pas pu photographier les différentes étapes, je n'avais pas l'appareil sous la main, et ne voulais pas le déranger.
Autant dire que je suis ravie qu'il n'ait jamais "dessiné" de bonhomme auparavant, par imitation ou parce que quelqu'un (une maîtresse par exemple) le lui aurait demandé. Ca valait le coup d'attendre et de le laisser libre de ça aussi ;-)
"Là c'est le bras"

5 commentaires:

  1. Mon grand (2ans et demi) passe son temps à jouer. Il ne veut jamais dessiner avec les différents crayons que je lui proposent. Parois je suis un peu frustrée car quel enfant naime pas dessiner. Alors peut-etre que ce n'est pas son "truc" ou que ce n'est pas le moment pour lui est-il encore jeune ? Mais avec ton articles j'ai bon espoir qu'un jour peut-etre je verrai apparaître un bonhome dans les pelures de courgettes. 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma fille qui a donc le même âge que Célio aime bien dessiner aux blocs de cire ou crayons de couleurs. Aujourd'hui elle m'a dit qu'elle avait fait des flammes! Mon fils à 2 ans et demi, aimait bien encadrer l'intérieur de ses feuilles, faire des cercles et des compositions de gommettes, c'était très "géométrique", les bonhommes ça n'a jamais été son truc! Maintenant, il dessine tous les jours... et comme ça vient vraiment de lui, du coup ça évolue très très vite! Et depuis un mois, il fait plein de bonhommes! Comme quoi :-)

      Supprimer
  2. Pareil ici il est très gommettes. Nous avons également les blocs de cire. On verra cela lui viendra peut-être en voyant le deuxième faire.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Virginie,
    Cet article m'a particulièrement touchée car j'ai un petit garçon de 3 ans qui dessine très très peu. Il a pourtant à sa disposition papier crayons feutres craie, tableau vertical, peinture... du coup, nous avons parfois des activités sur tableau, plutôt peinture, il adore peindre des choses (barres en bois, cailloux...)et en tout cas, il ne colorie JAMAIS. mes cahiers de coloriage (même sur des thèmes affectionnées) sont complétement boudés. J'ai eu un petit peu peur un moment, car vers 2 ans il était un peu "bloqué" dans la demande de représentation faite à l'adulte. Je râlais contre mon entourage qui lui dessinait des choses (comme si le figuratif avait une importance à 2 ans; pour moi il faut apprivoiser le geste sensoriel avant de même penser à représenter quoi que ce soit). Du coup, il ne voulait jamais dessiner mais toujours que l'adulte lui dessine une moto,.... du coup, j'ai lâché prise, j'ai fait arrêté et arrêté de répondre à ses requêtes, et j'ai attendu en proposant et laissant juste le matériel à disposition. Aussi, ce beau jour du mois d'octobre où il me rapporte de l'école son cahier avec un dessin de bonhomme demandé par la maîtresse, j'ai cru défaillir.. en tout cas, j'ai éclaté de rire : mon petit garçon, un Bonhomme !!!??? et vous auriez vu le pâté qui ressemblait à rien !! et depuis, cette brave dame s'astreint à leur faire dessiner des bonhommes tous les mois (pour voir la progression?) et ... c’est une honte ! si j'ai pas envie qu'on le force à dessiner des bonhommes moi??? Surtout que comme évoqué, il y a plein d’autre moyen de voir si l'enfant a acquis un début de représentation de son corps : par les épluchures de courgettes, le mien ça passe par son M. patate ou autre jeux de placements des éléments du visage; je vois très bien où il en est de cette représentation, et je déplore qu'on ne laisse pas nos enfants s'exprimer de la manière qui leur convient.
    Merci pour tout ce partage d'expérience, cela m'aide beaucoup et m'accompagne sur mon chemin éducatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci de votre retour et du partage de votre expérience!
      C'est rigolo je vois beaucoup de similitudes avec ce qui s'est passé chez nous. Notre aîné n'a jamais été scolarisé et on l'a toujours laissé libre de ses découvertes, pendant longtemps il prenait ses crayons de cire et s'amusait à les faire rouler, faire tenir debout, trier etc Bref, tout SAUF dessiner, heureusement (ou pas) . J'étais réellement dans l'optique, "je ne veux pas lui montrer, s'il a envie de dessiner, ou du moins laisser des traces il le fera", effectivement la deuxième étape fut pour lui de tracer (je disais alors "crayonner" ^^) et pourtant il y a un moment où il en est venu lui aussi (vers 2 ans) à nous demander de dessiner des choses pour lui. Je me rends compte avec le recul que je me prenais bien trop la tête! Par peur de l'influencer etc, j'étais très réticente à dessiner pour ne pas me positionner en modèle, le bloquer etc bref, finalement j'ai lâché prise sur ça (heureusement assez rapidement) et je me suis dit puisque ça vient de lui, c'est que ça doit lui apporter quelque chose, même si je ne sais pas quoi! Il ne coloriait jamais, on ne lui proposait d'ailleurs pas (il n'a jamais eu de cahier de coloriage, de cahier de maternelle ou autre), pourtant, petit à petit, en dessin libre, il en est venu à dessiner, surtout des formes géométriques, et petit à petit (il y a peu de temps finalement) vraiment des choses qui lui tenaient à coeur, dinosaures, volcans etc, finalement assez peu de bonhommes, mais il en a fait aussi. Le langage écrit n'était pas un de ses langages privilégiés, clairement, et puis maintenant oui. Je comprends votre réaction pour l'école, c'est pénible cette façon (quasi) systématique de privilégier certaines approches (ici le dessin) pour des choses qui peuvent se faire de tellement de façons différentes, c'est même triste d'enfermer les enfants dans une façon uniforme de faire, hélas, c'est un des problèmes de l'école. Ce qui est intéressant aussi, c'est que finalement si c'est quelque chose que l'enfant devra faire, il le fera dans tous les cas (la preuve pour le bonhomme !) mais je pense au coloriage, sans avoir jamais eu de coloriages à faire, notre fils a colorié, il a colorié les propres formes qu'il dessinait. Puis il est tombé sur des coloriages dans des magazines pour enfants (wakou, la petite salamandre) et sans jamais s'être entraîné, il s'est avéré qu'il coloriait "parfaitement", sans dépasser, alors que personne ne le lui avait jamais demandé! Pour l'anecdote, depuis un petit mois, il créé même ses propres coloriages "à points" parce qu'il a vu ça dans la petite salamandre et il a adoré ;-) Nos enfants sont tellement naturellement créatifs et savent tellement mieux que nous ce qui leur convient et ce qui répond à des besoins... Il n'y a qu'à laisser faire :)

      Supprimer