mercredi 23 septembre 2015

Numération dans le 10.

M. est très intéressé par la numération. Pas un jour ne passe sans qu'il ne compte...
Il compte les fruits à table, ses doigts, ses jouets, les mêmes mots qui se répètent dans une histoire, ceux qui reviennent dans le refrain d'une chanson, les parapentes dans le ciel, et même combien de fois à la suite il trace des lettres rugueuses! Tout y passe.
La "numération dans le 10" est acquise depuis un moment, pourtant on "recommande" en pédagogie Montessori de le faire vers 4 ans (car par exemple l'enfant doit avoir manipulé les barres rouges pour faire les barres rouges et bleues).
J'ai donc été un peu "fainéante" et j'ai laissé M. consolider ses acquis et faire ses découvertes en apprentissages autonomes.
Je dis "fainéante" mais en fait c'était une décision réfléchie, avec d'un côté l'indécision quant à la nécessité d'apporter du matériel Montessori dans notre quotidien et de l'autre un amour des apprentissages autonomes... L'enfant apprend tellement par lui-même! La preuve il avait fait tout ça tout seul, et il se trouvait lui-même des jeux qui correspondaient à ses besoins d'exploration dans le dix, il n'y avait qu'à travailler sur l'environnement et laisser des objets susceptibles de l'engager dans la découverte.

Il y a donc eu des jeux spontanés de dénombrements, d'addition avec dés,  de jeux sur table lumineuse...

Jeu d'addition d'objets avec dé.
jeux des "haricots" (billets pour dénombrements)
association quantités/symboles (jeu spontané)
construction de chiffres avec Kaplas.
Puis il comptait sur ses doigts constamment et est arrivé seul à des idées d'addition, soustraction, et même de multiplication! "Donc trois fois deux, ça fait six!"

Je me suis demandée à maintes reprises si cela n'était pas suffisant: il découvrirait forcément ce qu'il avait besoin de découvrir de la même façon... puis j'ai été prise de doutes puisqu'il aimait aussi les rares fois où je proposais moi une activité qui tournait autour d'un de ses intérêts.
Même si l'enfant peut s'inventer mille et un jeu autour des mathématiques, compter avec des cailloux et que sais-je encore, il est difficile de tout aborder comme ça ou plutôt il serait peut-être dommage de l'empêcher d'aller plus loin dans ses découvertes.?
J'ai alors pensé que la progression Montessori serait peut-être idéale pour lui qui semble si attiré par les nombres et j'ai eu envie de la reprendre depuis le début pour plus de cohérence, même si cela signifiait peut-être que M. s'ennuierait un peu au début.

Points positifs: c'est allé assez vite et il ne s'est jamais ennuyé! Il aime tant manipuler et cela lui a certainement permis de consolider ses acquis autour de cette numération dans le 10. 
Il a d'abord travaillé les barres bleues et rouges. Si la sériation et l'association quantités/symboles ne lui ont pas posé problème, il a vraiment adoré les manipuler, ainsi que découvrir les manipulations possibles autour de l'idée d'addition et soustraction.
Puis comme il adore les blocks, la construction, l'organisation minutieuse d'éléments dans l'espace, il a pris plaisir à ne pas juste "mélanger" ses barres avant de faire les associations, mais les a organisées en "branches d'arbre".
a ressemble à une tuyauterie de Byron Barton!"
La boîte des fuseaux ne l'a guère intéressé par contre. Il l'a faite seulement lors de la présentation.
La notion de pair/impair l'a par contre passionné, si bien qu'il a voulu l'expliquer à son papa ;-)
Alors, pair ou impair?
Nous avions déja fait le "jeu des haricots" avec des objets dépareillés de la maison, du coup j'ai choisi cette fois des billes plates en guise de haricots car ce sont les chouchoutes de la maison ;-)
Puis nous avons fini avec le serpent positif, 1ère étape. Un gros, gros succès... Je me doutais déja en juillet lors de ma formation que cela le passionnerait! C'est sans doute "bête" d'avoir tant attendu pour lui présenter mais bon, cela l'intéresse toujours, la preuve ;-)

J'avais peur en introduisant un matériel spécifique avec une progression particulière de "contrecarrer" ses apprentissages autonomes (que je trouve tout simplement magiques), mais il continue bien sûr d'explorer des choses de façon spontanée. Il associe par exemple les symboles qu'il ne connaît pas encore aux nombres qu'il dit à voix haute en regardant en bas des pages des livres... (oui, c'est vrai, ça n'arrange en rien mes interrogations sur l'utilité du matériel...)
Il est vrai que le matériel Montessori est là pour répondre à un intérêt, comme tout autre matériel ou objet de l'environnement. Son utilisation ou non utilisation (cf. fuseaux) est totalement libre, la durée aussi. Il va travailler 30mn un jour, 1h un autre, ne pas toucher au matériel Montessori pendant deux jours, y revenir au gré de ses envies...
Depuis quelques jours, il demande fréquemment, "c'est quoi mille?" J'ai donc sorti le plateau du système décimal, car là il peut toucher et comparer.
Il parle des âges, réfléchit aux longueurs en étudiant un mètre qui a un côté mètre et un côté "inch".
Bref, les apprentissages autonomes (et la spontanéité et créativité qui vont avec) ont encore de beaux jours devant eux ;-) 

dimanche 20 septembre 2015

Extraits de notre semaine (38/15)

Les enfants ont beaucoup exploré les effets de reflets, couleurs, symétrie... en construisant avec les cubes et billes plates sur miroirs. Contours des formes des miroirs,
La lettre S (M.):
E. a fait des cabanes:
 Ici, M. a utilisé les cubes en faisant des ponts et mettait des billes plates à l'intérieur dans "les carrés" que créaient ses ponts de cubes, je ne suis dans doute pas claire, lui l'était beaucoup plus dans son explication que je n'ai hélas pas noté...
Cette activité a été reprise et enrichie au fil des jours: M. a poursuivi dans l'exploration de constructions "tunnels à billes plates" et contour de formes sur miroirs (reliées alors les uns aux autres) et E. a poursuivi ses constructions de cabanes:
(un escalier. M.)
(une cabane, E.)
La table lumineuse a été utilisée à plusieurs reprises, dont une session avec un des cousins des enfants qui la découvrait pour la première fois, très sympa!
Cette semaine encore, les enfants ont encore voulu reproduire le Puy de Dôme au bac à sable puis faire toute la chaîne des Dômes, mais ils n'ont pas résisté à la tentation de mettre des antennes à tous les autres dômes!
La musique était fortement au rendez-vous cette semaine. M. s'est inventé une activité avec ses cloches musicales, retournées et coincées dans le canapé. Plus tard, s'en est suivie la construction de cet instrument très particulier :) Il a aussi joué à retrouver les notes jouées à la cloche sur le clavier du piano, et nous confirme qu'il a l'oreille... très musicale!
(création d'une "boîte à cloches")
En plus de l'éveil musical à l'extérieur nous essayons de ritualiser une séance hebdomadaire, en la mettant bien en scène, car E. est très déçue de ne pas pouvoir y aller. Même si nous faisons beaucoup de choses à ce niveau là, le fait de faire une séance comme elle pourrait se dérouler à l'extérieur a beaucoup plu aux enfants.
M. a voulu représenter "une grande route" qu'il repère toujours sur le GPS...
"Regarde, ça fait de la lumière!"
Les journées ne semblent qu'être une alternance de jeux et mini projets que se donnent les enfants. Ici M. a décidé de faire un parcours de domino, mais pour la première fois il avait décidé dès le départ de le "casser" avec la boule prévue à cet effet (jusqu'à présent il les disposait soigneusement, en faisant toujours le même schéma: plusieurs en hauteur puis certains en longueur, puis il avait repris ce schéma pour représenter un accordéon suite à un spectacle musical).
Il nous a donc prévenu de ce qui allait se passer puis a eu l'idée de faire un panneau pour prévenir tout le monde! Il a donc dessiné et découpé son panneau puis l'a installé près de son parcours, tout est allé très vite je n'ai pas pu photographier la fin du projet :) J'ai par contre servi de  pour écrire ce qu'il voulait mettre sur son panneau :)

Et que serait une semaine sans jeux gonflables pour bébés ni travaux sur le pont de San Francisco? ;-)
L'automne arrive... on trouve de plus en plus de champignons et M. a remarqué que certains arbres changeaient de couleur! C'est que cette année encore, il attend le changement de saison avec impatience!
A la semaine prochaine!

lundi 14 septembre 2015

Une semaine chez nous (37/15)

Le temps file et j'ai parfois du mal à suivre :)
Cette semaine encore le plein de jeux! Et les enfants sont toujours très attirés par la construction.
M. développe des techniques assez impressionnantes pour poursuivre ses travaux sur le pont de San Francisco, j'aime ce jeu qui se renouvelle et se réinvente chaque semaine...
Beaucoup de jeux d'ombres et de lumière au jardin, le rendu des divers cubes mais aussi des billes plates (les préférées d'E.) est du plus bel effet!
(le jeu des "constructions impossibles")
M. a d'ailleurs inventé un jeu avec son papa :) Il saute sur son ombre "Je saute sur l'ombre de ta tête! Tu me fais passer sur ta main droite?"
"Je fais de la poutre sur l'ombre de tes bras"
E. nous a également beaucoup préparé de "tartes aux cerises", c'est rigolo elle s'est inventée elle-même une activité de transfert à la pince, quand on vous dit que c'est l'environnement le troisième professeur, et bien c'est ça ;-)
Après les jeux gonflables, les bébés ont à présent droit à "leur table à langer"
Premier cours d'éveil musical pour M. cette semaine, j'ai donc pu assister à la séance. Coïncidence, ils ont écouté plusieurs extraits du Carnaval des Animaux que nous écoutons beaucoup à la maison en ce moment.
Les enfants continuent sont à fond dans le langage musical: ils écoutent beaucoup de musique, inventent des "spectacles d'opéra", ainsi que des chansons. Ces activités qui occupent beaucoup de leur temps sont néanmoins très difficiles à documenter...
"feu d'artifice"
M. est très demandeur de "marcher sur la ligne" de plein de façons, nous avons entre autres marché en battant le rythme avec un tambourin, mais aussi avec des grelots, sans faire de bruit! Histoire de mêler l'utilisation d'instruments de musique à l'activité :)
M. représente des "toboggans de la piscine" à chaque fois qu'il peint. Il s'applique à faire de grandes lignes et à les repasser tout en racontant des histoires sur les enfants qui glissent dessus.
E. est plus dans les courbes et boucles.
Suite à la lecture du livre "Le goûter" (de Eve Hermann), les enfants ont voulu faire des petits pains :)
Et le plein de sorties.
service cuiller!
A la semaine prochaine!