mardi 1 décembre 2015

La magie de Noël.

Ca y est nous y sommes: la période de Noël débute officiellement chez nous en ce premier décembre! Le Calendrier de l'Avent est en place et les enfants avaient les yeux qui brillaient ce matin en le découvrant.

Chez nous le Père Noël est un personnage imaginaire, depuis toujours. C'est un choix mûrement réfléchi sur lequel nous sommes immédiatement tombés d'accord avec le papa.
Le seul argument "contre" qu'on nous avait donné quand nous avions partagé notre position était au sujet de la "magie de Noël":
"Comment pouvez-vous les priver de la magie de Noël??"
Et bien, elle est bien là, même sans le Père Noël! Je la trouve même encore plus présente.
Les enfants sont déja ravis d'admirer les décorations dans la ville la nuit tombée, ils adorent les jeux de lumière. Et quand M., 4 ans, me parle de Noël dernier, il parle... du calendrier de l'Avent. Pas des cadeaux et encore moins du Père-Noël.
Noël 2014.
Le Calendrier de l'Avent contient uniquement de jolis papiers soigneusement pliés sur lesquels sont écrits de petits mots. Un mot qui donne des indices pour une chasse aux trésors dans la maison: on peut y trouver une histoire de Noël ou une petite figurine Schleich. C'est cela qui avait le plus amusé les enfants l'an dernier!
D'autres petits mots indiquent des activités à faire: aller acheter le sapin, décorer les fenêtres, aller à un spectacle, fabriquer ou cuisiner quelque chose en rapport avec Noël. Du suspense donc et des petits doigts qui trépignent d'impatience à l'idée de déplier le message du jour suivant!
Nous construisons, d'année en année, davantage de merveilleux souvenirs en famille: nous lisons des histoires de Noël, écoutons des chansons, dansons... rêvons...partageons...

J'ai demandé à M. ce qu'il souhaiterait avoir comme cadeau s'il pouvait en avoir un (sans même parler de Noël); réponse: "juste ce que vous choisirez. Dans un papier cadeau". Il ne désire rien de particulier. Ca tombe bien, je trouve qu'il n'a besoin de rien de particulier. Sa soeur non plus d'ailleurs. Ils ont suffisamment de jouets dans leur environnement, et voulant même en enlever un peu du décor, j'avoue être bien ennuyée cette année pour trouver des idées de cadeaux, surtout des idées pour la famille!! Heureusement, comme nous sommes réputés "difficiles", il y a de moins en moins de cadeaux, mais des cadeaux plus réfléchis, ce qui au final nous arrange bien.
En attendant, les enfants jouent à "décorer leur ville de guirlandes" depuis ce matin :-) et il paraît qu'elles vont s'allumer ce soir ;-)
Joyeuses Fêtes!

7 commentaires:


  1. Pourriez vous me donner des précisions sur les paroles échangées au sujet de ce fameux père noël? car j'ai la même position que la votre mais je suis quelque peu désemparée face à mon petit bout de 3 ans qui m'affirme que si si, le père noël porte des cadeaux,ect... : merci l'école :-( !! Alors j'ai du mal à trouver les bons mots permettant de faire la part des choses, surtout qu'à cet âge, la distinction entre réel et imaginaire n'est pas bien en place. j'essaye donc d'insister sur le coté "fantastique" de la chose en mettant bien en évidence que les gens (ni les rennes d’ailleurs !!) ne volent pas, qu’il n'est pas possible qu’un seul homme s'occupe de contenter autant d'enfants en une seule nuit... mais je ne veux pas systématiquement m'opposer à sa vision du père noël non plus, je vais pas lui répéter toute la journée à 3 ans : non mon chérie le père noël n'existe pas...?? bref, j'aurais bien besoin de votre position sur le sujet. merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien peur de ne pas pouvoir être d'une grande aide hélas. Avec le papa nous avions réfléchi à la question du Père Noël avant le 1er Noël de notre fils aîné, il avait alors moins de 6 mois et expliqué à notre entourage notre choix. Du coup, nous n'avons tout simplement pas introduit de Père Noël (pas de figurine dans la maison par exemple), ni au Noël suivant etc. Comme la famille le savait personne ne lui demandait "que va t'apporter le Père-Noël?" ou questions du même genre. Quand il a eu 2 ans et demi (3è Noël) nous lisions des histoires de Noël sans Père Noël (Balthazar, La robe de Noël...) Nous avons commencé à rencontrer le Père Noël un peu partout quand même bien sûr, notamment dans la rue ou à des animations, au sport... à cet âge là les gens déguisés lui faisaient peur, donc nous lui avions dit que c'étaient des gens déguisés en Père Noël. Pour lui le Père Noël est un "personnage" associé à Noël, mais il n'a jamais cru qu'il existait, du coup nous n'avons jamais eu à lui dire qu'il n'existait pas... J'imagine qu'effectivement ce ne doit pas être facile dans l'autre sens, une fois que l'enfant y croit déja! Qu'a t-il entendu sur le sujet? Nos enfants ne sont pas scolarisés, du coup ils n'ont pas eu de visite du Père Noël, ou d'adultes qui leur disaient qu'il existe. Quand nous en croisions nous étions dans le coin, personne ne leur racontait d'histoires. Là si à l'école tout le monde lui dit qu'il existe, ce doit être difficile de penser le contraire :-/ L'an dernier du coup nous avons commencé d'introduire des histoires avec Père Noël, car après tout c'est un personnage imaginaire comme un autre, et nous en avons juste parlé l'autre jour, mon grand a posé la question "il existe le Père Noël?" je lui ai renvoyé sa question "qu'est ce que tu en penses toi?" il m'a dit "je pense que c'est un personnage imaginaire", je lui ai dit que je pensais pareil mais que certaines personnes pensaient qu'il existait réellement...C'est l'unique message finalement que nous lui avons dit directement "certaines personnes y croient. On peut croire ce que l'on veut" :-/ Si vous n'entretenez pas la croyance, mais parlez ouvertement, tout en le laissant dire ce que lui croit qu'il sait, en ne niant pas ni ne rejetant ce qu'il dit comme étant "faux" mais en disant simplement "ah oui tu crois ça", tout en lui faisant observer quelques faits à d'autres moments, ce sera plus facile pour lui de faire la transition "en douceur"...Ne pas entretenir "le mensonge" de votre côté pour être en accord avec vous même :-) Je suis désolée de ne pas réellement apporter de solution, si vous lisez l'anglais vous avez cet article sur le sujet, d'une personne qui justement a commencé par faire croire au Père Noël, puis a changé d'avis http://www.racheous.com/respectful-parenting/why-we-dont-do-santa/

      Supprimer
    2. Je vous remercie vraiment du fond du cœur pour votre réponse si détaillée. Cela aide toujours à avancer d'avoir une réflexion extérieure. Notre position a toujours été la même, nous n'avons pas commencé par lui faire croire mais jusqu' à présent, le sujet n'avait pas particulièrement été abordé ni souligné et il n' y a pas dans ma famille de rituels chausson/ père noel et compagnie. Juste cette année, j'ai expliqué à mon entourage que c'était pas la peine d'en faire des tonnes autour du père noël. Nous avons le Noël de Balthazar... et je voulais acheter "Agathe ne croit pas au père noel" mais il est indisponible en ce moment. Il me semble vraiment que sa conception du père noël vient de l'école mais je ne sais pas vraiment ce qui a été dit, je n'ai pas eu l'occasion d'échanger à ce sujet avec la maîtresse pour le moment. Bon, comme vous dites, je ne vais pas non plus ne pas parler de père noel et de toute façon nous en voyons partout... la multiplicité des pères noël croisés aide peut être finalement à en faire plus un personnage tout simplement. Et effectivement, de toute façon, j'accueille ce qu'il me raconte comme n'importe quelle autre histoire ou fait imaginaire...d'ailleurs, il m'a fait rire quand il m'a dit que le père noël allait lui apporter des cadeaux à son anniversaire (mi-décembre). et finalement il sait très bien qu'il va avoir un train, qu'il en a TRES envie et c'est bien à sa maman et son papa qu"'il répète qu'il attend son train... Je pense que ça devrait donc s'éclaircir pour lui naturellement quand il saura mieux distinguer les mondes imaginaires de la réalité. Merci encore pour vos réflexions.

      Supprimer
    3. Ravie d'avoir pu faire avancer votre réflexion :)

      Supprimer
  2. Ici aussi le père noël n'existe que dans les histoires, ma belle famille est au courant et il n'y a pas de soucis. Il ne parle pas du père noël en revanche nous n'osons pas en parler dans ma famille qui fait toute une montagne de ce bonhomme rouge. Ils sont assez fermés et nous n'osons pas relancer un sujet qui fâche (nous avions eu quelques incompréhension avec eux déjà après leur avoir annoncé notre végétarisme)

    RépondreSupprimer
  3. ne parlons même pas du unschooling, mais bon ça va nous venir mon fils aura 3 ans en mai. On me demande pourquoi il n'y est pas déjà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que du coup on ne me demande pas pour ma fille! Ici ce n'est que cette année que j'ai eu des discussions ouvertes et intéressantes avec toute la famille (sauf belle-famille lol) et du coup je vois que les mois passant ils comprennent mieux nos choix (qu'ils n'ont néanmoins jamais critiqués). Pas facile de sortir de la "norme" encore de nos jours... :-/

      Supprimer