lundi 11 janvier 2016

Notre quinzaine en images... (1 et 2/16)

J'avais plusieurs idées d'articles en tête ces derniers temps, mais jamais le temps de les terminer... Je me contente donc de documenter un peu les activités des enfants. Pour cette première quinzaine de 2016 il y a donc eu...
...de la lumière au milieu de la grisaille qui nous rend régulièrement visite ces jours...
collage éphémère
"la terre qui tourne autour du soleil"
des expériences... sur l'opacité des objets
le retour apprécié de la table lumineuse 
avec du magnétisme, enfin "une pluie de grélons"
"un ramasse poussière"
...des tonnes de construction, tôt le matin, encore en pyjamas.
Des constructions... lumineuses ou pas. Il y a eu des manèges à chevaux, des églises, des maisons, des rien du tout, des bébés dans des chambres, des cachettes...
"une ville en bois" (M.)
où s'est déroulée "une compétition"
E. est à présent aussi passionnée de construction
(E.)
Toujours dans sa période "espace" M. a dessiné des galaxies étoilées.
On note que naturellement l'enfant va tracer dans sa petite enfance toutes les formes demandées en graphisme en maternelle. Il avait déja eu une phase "spirales" entre 2 ans et 2 ans et demi par exemple. A ce sujet, le travail d'Arno Stern est passionnant.
Il est souvent à sa table, à dessiner, inventer des projets... Dont cette semaine une "usine, fabrique de calissons". Les calissons étaient des cartes en carton, il les préparait à l'aide d'un instrument en bois, puis les empaquetait dans des emballages qu'il découpait puis refermait avec du masking tape. L'occasion de parler travail, argent... Certaines boîtes étaient offertes, d'autres se vendaient "3 euros ou 5 euros", selon le nombre de calissons ou la personne :)
la fabrique de calissons...
C'est peut-être ce jeu inventé qui a fait que M. m'a demandé de jouer "à la banque"... Le matériel était rangé depuis plus de deux mois au placard... Il a déclaré vouloir faire "la suite"... Et E. aurait bien été intéressée aussi ;-) elle regardait en répétant "une centaine!"
M. continue d'explorer le dessin à la craie, dessin de choses figuratives ou de formes géométriques, écriture spontanée...
une montgolfière avec l'air dans le ballon, la flamme et la nacelle.
des "spirales de rectangles"
Cette quinzaine, il y a aussi eu des promenades à vélo ou draisienne avec des dinosaures...
Dont certains, au passage, sont devenus... herbivores...
M. a posé beaucoup de questions ces derniers temps sur les régimes omnivores, herbivores, carnivores... Il a pris conscience d'énormément de choses, dont la provenance de la viande que mangeaient les hommes et dans ces moments-là nous sommes encore plus contents d'être végétariens... Etant hypersensible, il a été très touché par tout ceci, en a même fait des "mauvais rêves". Pas étonnant qu'il ait passé une demi journée à faire manger des aiguilles de sapin à son tyrannosaure, nouvellement herbivore :) Je suis contente qu'il ait le temps d'explorer et de répondre à ses peurs en jouant librement.
Il est difficile de mesurer les apprentissages, tellement ils ont lieu tout le temps. Au cours d'une sortie (on parle de hauteur et distance en montant dans les arbres), en faisant la cuisine (mesures, quantités), des projets (découpage d'une couronne pour la galette... qui mène à parler de rois, de magie etc), au détour d'une conversation sur le régime des différents dinosaures, en lisant... bref, en vivant.
"on fait la mécanique des fluides!"
"on est jamais allé aussi haut!!"
préparation de couronnes en attendant les invités
"un passage piéton pour que les boules rentrent à leur maison"
"un manège à cheval"
une chanson sur un "cheval noir qui cherche un poney vers les bois"...
M. demande régulièrement à faire la cuisine.
"maman, regarde! J'ai fait un hexagone!"
éruption!
On peut avoir l'impression que les journées se suivent, et que même si les jeux et les activités sont différents (différente construction, différent projet de découpage, différente sortie...) elles se répètent quand même simplement en changeant quelques éléments.
Mais non! Quand on observe attentivement, on voit bien toutes les petites choses qui changent chaque jour... Les questions qui creusent plus loin dans la recherche de la compréhension. Les notions qui sont intégrées.  Les thèmes et intérêts qui reviennent régulièrement... Les choses qui les font vibrer et celles qui ne présentent aucun intérêt. C'est passionnant. J'ignorais que ma fille savait ce qu'était un hexagone, j'ignore où elle l'a appris... Pourquoi le passage piéton ressort dans ce jeu? Pourquoi à ce moment-là? Qu'est-ce qui lui plaît tant chez le cheval? Pourquoi M. fabrique des calissons maintenant alors qu'il avait visité l'usine il y a des mois? Nulle ne sait vraiment comment les apprentissages se construisent, je me contente d'essayer de les rendre visibles, d'en garder une trace, mais le processus qui se passe dans leur petite tête n'est pas "photographiable" et tant mieux. Il leur est propre.
Curieuse de voir où 2016 va nous mener...!

3 commentaires:

  1. Oui c'est tout à fait ça ... cette magie des apprentissages qui se fait naturellement dans leur tête ... on aimerait tant comprendre nous les adultes (je relis le Petit Prince avec les filles et ça me replonge dans notre monde dingue d'adulte!!!)

    Par contre, perso j'ai eu du mal à digérer le livre de Stern sur le jeu de peindre ... bcq trop technique pour moi même si je pense avoir compris l'essence du livre!! Un jour je m'y replongerai peut être ;-)
    En tous les cas contente de te lire ...

    RépondreSupprimer
  2. Quand je vois cette histoire de Dinosaure végétarien ça m'a fait penser à un article vu récemment ici : http://bambichoses.com/livres-de-nain/linus-le-t-rex-vegetarien
    ça pourrait lui plaire :-p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci pour le lien! Je l'ai vu passer sur un blog l'autre jour et j'en ai parlé à une copine, c'est clairement tout à fait dans sa thématique du moment!! J'avais perdu la référence ;-)

      Supprimer