dimanche 14 février 2016

Inviter...

...à jouer
...à voyager...
...à regarder un livre adoré sous un autre angle...
...à explorer la symétrie
...l'air de rien
...à (re)découvrir le noir et blanc
...à approfondir un intérêt (cartes ici)


Inviter...
et laisser l'enfant disposer.
Inviter...
et voir où l'invitation va le mener...



le regarder construire
se dépasser
s'inventer des histoires
coopérer
manipuler
réfléchir
essayer
s'enthousiasmer
imaginer
former des lettres
créer...
s'investir à 200%
et faire à sa façon...

Inviter tout en gardant en tête que toute invitation peut-être refusée.
Car, oui, inviter c'est comme poser une question: "veux-tu explorer, jouer?".
Et comme à chaque fois que l'on pose une question, il faut accepter que la réponse puisse être non. Toujours proposer dans la bienveillance et si possible en ayant identifié les intérêts et questionnements de l'enfant auparavant.

dimanche 7 février 2016

Janvier 2016 #3,4,5.

"la barrière Anti T-rex"
La suite du mois de janvier a vu la passion des dinosaures se poursuivre et s'intensifier (il faudra que je lui réserve un article spécifique d'ailleurs)
Les dinosaures sont à l'honneur CHAQUE jour (moi, saturer? Non.. ;-)). Les enfants continuent de lire sur le sujet, de jouer énormément avec leurs figurines en ajoutant des nouvelles données mais aussi des expressions ou citations à leurs jeux. Ils utilisent aussi beaucoup leur corps et jouent à "être" un dinosaure. Selon son régime, carnivore ou herbivore, ils se comporteront différemment.
M. ramasse même de grands bâtons en balades pour se faire une queue de diplodocus ;-) Il a aussi décidé d'écrire une histoire.
pour ne pas qu'il attaque les dinosaures qui couvent leurs oeufs...
les herbivores se réfugient en hauts de tours...
"une représentation de dinosaures qui mangent"
"la chaîne des dinosaures qui se mangent"
On a fini d'éplucher tout le rayon de notre médiathèque...
le livre "JVTMANGER" 
Bref, comme dans chaque "domaine" d'apprentissages autonomes, tout se mêle: jeu, lecture, différents langages (langage du corps mais aussi écriture, dessin...)

Le mois de janvier a également vu naître un grand intérêt pour les puzzles chez E., 2 ans et demi. Elle a toujours bien aimé, mais là elle se jette littéralement sur tous les puzzles de la maison. Elle pourrait en faire du matin jusqu'au soir... D'ailleurs, c'est toujours la première chose qu'elle fait au réveil! Elle ouvre toutes les boîtes et fait chaque puzzle un par un.
Cela veut dire qu'elle fait aussi les puzzles de son frère. Elle est passée en 15 jours des puzzles de 6 pièces à 12, puis 15, puis 18 et même les grands puzzles de 36 pièces (sans modèle) et fait patiemment le puzzle des animaux du monde de 100 pièces en les déposant sur le modèle (et à l'heure où j'écris, sans modèle!). C'est rigolo car cette passion pour les puzzles, nous ne l'avons pas connue avec M., il préférait de loin les puzzles "3D" mais surtout les constructions libres (ce qu'E. aime aussi par ailleurs). Mais l'émulation entre enfants existe aussi à la maison et du coup, il se remet à faire quelques puzzles de temps en temps (entendons-nous bien, il n'en ferait aucun, ça ne nous gênerait pas du tout!)
Parlant d'émulation, ne sachant pas trop encore si j'ouvrirai des ateliers Montessori d'ici quelques mois, j'ai quand même décidé d'avancer la construction du matériel facile (mais long) à faire (au cas où)... J'ai donc (enfin) fabriqué mes boîtes de graphèmes. Me voyant faire, M. a décidé dans un premier temps d'écrire ses livrets à lui, avec des mots comme "DINOZOR", puis il a décidé de lire "tous les livrets", ce qu'il a fait en deux jours. Il est dans la lecture de mots depuis ses 4 ans, mais il y a plein de graphèmes dont il ignorait la lecture. A présent, il déchiffre "ornithorynque, voiture, maison, portail" etc. Bref, il a très vite compris l'intérêt des livrets et a beaucoup aimé les parcourir (une fois ;-))... Il a voulu que je lui fasse des livrets "personnalisés", sur le thème des dinosaures mais aussi de la ville.
La lecture, l'écriture spontanée et le dessin libre occupent par ailleurs une grande partie de son temps.
ici M. écrit les mots qui "plaisent" à sa soeur
il déchiffre de plus en plus dans les livres
J'aime cette liberté qu'ont les enfants de choisir de passer leur matinée entière à lire 20 livres à la suite si ça leur chante, de passer l'après-midi à jouer dans les arbres ou jouer avec leurs dinosaures, construire des maisons de Playmags ou autre.
E. construit avec ses chevaux.
des fleurs pour Stégosaure 
"de la pluie qui tombe"
beaucoup de cuisine qui du coup se retrouve...dans les dessins!
"transformation" de M. et sa soeur en "frites de polenta"!
jeux spontanés autour des chiffres à la table lumineuse...
qui donnent envie à M. de fabriquer des "friandises en chiffres"
la base des astronautes
des expériences
un hamac pour Pinpin
des constructions et jeux de lumière
Les enfants passent donc beaucoup de temps à jouer ensemble, mais ils arrivent aussi à trouver le temps de faire les choses seuls, chacun "dans son coin", sans "gêner" l'autre.
E. concentrée sur ses puzzles ne remarque même pas M. ... ;-)
J'avoue que c'était une de mes "inquiétudes" il y a encore quelques mois: comment gérer les intérêts de deux enfants d'âge différents sans que cela n'influence (trop) l'autre? (C'est certain, ils apprennent énormément l'un de l'autre). Comment faire pour que chacun ait son petit "jardin" secret, ses petits moments de "tranquillité".
Finalement, les choses se sont équilibrées d'elles-mêmes. Ils vont jouer beaucoup ensemble, puis l'un va aller dans sa chambre lire, faire un puzzle. Ou bien M. va travailler sur son projet à sa table et E. va construire, jouer à la table lumineuse ou écouter un CD de son côté. Puis ils vont se retrouver pour aller jouer dehors ou là, ils ne se quittent jamais ;-) Ils aiment se suivre en draisienne et vélo, grimper dans les arbres en jouant à Nic et Noc ou se trouver des cabanes.
"l'arbre aux mille branches" de Nic et Noc :)